Suivez-moi sur Facebook !

« La vérité : sous prétexte qu'elle est vraie, il faudrait la croire ? »

Réflexions quantiques

Selon toi, c’est possible de croire un truc faux ? Et si c’est faux, ça veut dire que ce n’est pas vrai ? Mais vrai selon qui ?

La vérité : sous prétexte qu'elle est vraie, il faudrait la croire ?

Ah ! La vérité ! Vaste sujet bien chargé sur lequel tout le monde a son opinion. La notion de vérité, elle est intrinsèquement indissociable de la notion de « croire ». Non, ne cherche pas midi à quatorze heures ! Je te dis que tu ne peux pas décorréler les deux : la vérité n’est vérité que, et seulement que, parce qu’on la croit. Si tu ne crois pas une vérité, ce n’est pas une vérité (selon ton propre prisme d’analyse).

Alors tout le monde la cherche la vérité. Toi aussi ? Je te rassure, je l’ai cherché aussi. Mais la vérité dépend forcément de l’expérimentateur et de ses croyances. Alors j’ai arrêté de chercher LA vérité. Je préfère chercher MA vérité. Puisque je décide de mes croyances, je décide forcément de MA vérité. Après, de là à dire que MA vérité est LA vérité, il n’y a qu’un pas que je n’oserai franchir (sans prosélytisme aucun, bien entendu !).

Pour rappel, le verbe « croire » se définit comme « admettre que c’est vrai ». N’hésite pas à lire l’article s’intitulant « Lorsque je sais, je crois ! », dans la même catégorie, pour te faire une idée plus claire sur la question. Alors, partant de là, la vérité n’est-elle pas ma vérité à moi, finalement ? Y’a-t-il autant de vérités que d’individus sur Terre ?

Pour en revenir au fait, n’est que vérité celle qui, aux yeux du sujet qui expérimente cette vérité, est vraie. Si le sujet croit quelque chose de faux (donc qui admet qu’un postulat, quelconque mais faux, est vrai), ce quelque chose de faux est vrai à ses yeux. Sinon il ne considèrerait pas ce quelque chose comme étant la vérité.

C’est d’autant plus intéressant si l’on pousse le concept et qu’on le lie au phénomène de pensée dans l’astral. Par exemple, je fais un soin, je fais sortir l’énergie de ma main pour la diriger sur le consultant. Qui y’a-t-il de plus persistant, de plus matérialisable comme intention qu’une intention qui est crue comme vraie par son auteur ? Je te donne la réponse : aucune. Et il ne s’agit pas de croire « dur comme fer », ou si mais sans hargne, ni heurts. En fait, il suffit d’être simplement convaincu et persuadé de la réalité de l’intention. Aussi convaincu que le ciel est bleu, autant persuadé que la Terre est ronde (ah, on me fait signe que même ça, c’est tendu !).

Le doute n’est pas permis dans l’astral. Le doute, c’est ce qui fait échouer les tentatives de connexion, de méditation et tout le reste.

Alors, quant à l’émission d’intentions dans l’astral, tu ne peux pas le faire si tu penses que ce que tu fais n’est pas réel. Tu dois forcément « croire » (dans le sens premier de sa définition) ce que tu fais. Si on nous bassine tous les jours sur les blogs, les pages Facebook et autres moyens de communication que la pensée est créatrice, ce n’est pas pour rien ! Mais la capacité créatrice de la pensée n’est possible que si l’auteur de l’intention est persuadé de sa véracité.

C’est comme l’expression « au temps pour moi » ! Combien de gens, se targuant du haut de leur savoir et sous couvert d’une vérité prétendument historique mais complètement fallacieuse, remettent en cause les honnêtes gens qui pensent que ça s’écrit « autant » ? Ces personnes mues par leur bienveillance et leur empathie naturelles se voient opposer une fin de non-recevoir de la part de ces gens qui croient détenir la vérité. Alors oui, peut-être bien qu’un militaire a dit une fois « au temps pour moi » pour se reprendre au temps du rythme. Moi c’est pas ma vérité ! Ma vérité c’est que je peux faire « autant » d’erreurs qu’autrui.

Quoi ? Ce n’est pas la vérité ? Ce que je pense est faux ? Ben non, si je pense que j’ai raison c’est du coup ma vérité. Puisque je ne crois pas ta vérité, ce n’est pas une vérité. Et donc qu’elle est fausse. Et donc que tu te trompes. CQFD.

Partager cette publication :
Publié par Steve David
Steve David

Je m’appelle Steve David et je suis magnétiseur thérapeute à Montpellier (34).

Adepte de l'introspection et de l'auto-analyse, j'ai réussi, seul et avant l'âge de 30 ans, à atteindre un objectif qui prend normalement toute une vie en thérapie classique. Je me suis, en parallèle, ouvert aux perceptions sensorielles de mon enfance. C'est ainsi que je vous propose mes services.

Si vous êtes là à me lire, c'est que mes compétences en matière de santé holistique peuvent réellement vous apporter quelque chose. Je mets mes capacités ésotériques à votre disposition dans un seul but partagé entre vous et moi : votre guérison.

Retrouvez tous mes services sur https://stevedavid.fr/ ! Ou contactez-moi directement au 0781-350-383.